La commune a engagé depuis plusieurs mois une réflexion générale sur ses dépenses de fonctionnement. Dans un contexte financier tendu, il est naturel de repenser ses pratiques, mesurer l’impact de certaines politiques publiques, c’est la raison pour laquelle l’éclairage public communal a été intégré au plan d’économies adopté par le conseil municipal le 16 décembre dernier.

Chaque année, la commune consacre près de 28 000 € à l’éclairage public auquel s’ajoute la maintenance des lampes, les remplacements des mâts et lanternes. Sa maîtrise peut se révéler significative dès cette année 2015 à travers l’instauration d’une régulation de l’éclairage public. Ainsi, depuis début février, son allumage est retardé à 6h30 le matin et une extinction anticipée à 21h en soirée s’applique sur l’ensemble du territoire communal hormis pour les comptages du bourg et de la zone d’activités de Troyalac’h.

C’est une mesure économique certes mais qui s’inscrit dans la logique de la transition énergétique à travers une réduction des besoins en Kilowatt heure et donc d’une diminution des rejets en CO2 dans l’atmosphère.

En changeant ses pratiques en matière d’éclairage public, la commune contribue de manière positive et durable, à son échelle, à la réduction des gaz à e et de serre.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer